Contact : 01 47 41 54 84

ou au : 07 55 64 22 50

Lundi au Vendredi : 09h00 - 20h00

Espace client
Diagnostic immobilier Noisy-le-Roi
DPE Vanves

Qualité de l’air intérieur : la réglementation évolue - 01/07/2019

La qualité de l’air, intérieur et extérieur d’ailleurs, a de graves impacts sanitaires. Un diagnostic qualité de l’air intérieur est obligatoire dans les ERP (établissements recevant du public) depuis un décret du 2 décembre 2011. Récemment, plusieurs études ont mis en évidence l’importance de la qualité de l’air à l’intérieur des bâtiments. Cela concerne le secteur tertiaire, mais aussi les logements.

 

Pollution de l’air intérieur et pathologies respiratoires

Nous passons actuellement plus de 80% du temps confinés dans des espaces clos, au travail et dans nos habitations. Or le tabac, les produits d’entretien, les appareils de chauffage mais également les peintures entrainent d’importants risques sanitaires. La pollution ne concerne donc pas exclusivement l’air extérieur. Les occupants de maisons et d’appartements peuvent consulter le quiz un bon air chez moi, mis en ligne par le Ministère de la transition écologique et solidaire, pour faire le point.

Par ailleurs, la surveillance de la QAI est obligatoire dans plusieurs ERP, et ce contrôle va s’étendre d’ici 2020.

 

Surveiller la qualité de l’air QAI dans les ERP

Selon la règlementation, la surveillance s’applique déjà à certains établissements sensibles :

  • Les crèches, les écoles maternelles et élémentaires (depuis janvier 2018)
  • Les centres de loisirs, établissements d’enseignement… (dès 2020)
  • Tous les autres établissements recevant du public (à compter de 2023)

Des appareils d’analyse permettent d’identifier les composés organiques volatils, aldéhydes, mais également les allergènes ayant des conséquences sur la santé. N’hésitez donc pas à faire appel à un expert pour déterminer la qualité de l’air intérieur dans votre ERP ou votre bien.

« Retour aux actualités

pourquoi réaliser les diagnostics ?